Tu en es où, dans ta vie ? (Part.2)

développe toi Jul 14, 2020
Dans la newsletter de la semaine dernière, tu as vu qu'il était très facile de rester coincé à un endroit bien précis de ton processus d'évolution personnel (c'est par là, si tu ne te rappelles plus). 

 

A présent, laisse-moi te donner quelques raisons pour lesquelles tu peux rester coincé dans ce cycle, afin de les observer avec une froide honnêteté et de les dépasser.

 

 1. Tu ne sais pas ce que tu veux vraiment.

 

Ou encore : tu ne t’autorises pas à penser à ce que tu veux vraiment parce qu’(un peu caché tout) au fond, tu penses :

  • ne pas vraiment le mériter
  • ne pas vraiment en être digne
  • que ça ne te servirait à rien
  • que tu ne peux tout simplement pas l’obtenir.

Du coup, tu penses que tu veux des choses, mais ce ne sont pas celles que tu désires vraiment (ce que ton cœur te murmure inlassablement, ce que tes rêves te montrent, ce que ton corps te raconte, etc.). Bon, on va être direct, ici : tu ne pourras pas affronter la zone de Chaos (et son cortège de peurs) si tu n’es pas inspiré au départ ou si tu ne sais pas exactement ce que tu veux.

Pour que tu aies l'énergie suffisante et la motivation pour traverser le cycle de transformation, il faut que tu soit hyper au clair sur ce que tu veux.

Et que ce que tu veux te fasse vibrer de ouf.

 

Exercice :

Réponds à ces questions :

Que voudrais-tu si le temps, l'argent et les gens n’entraient pas en ligne de compte ?

Si tu n'avais de comptes à rendre à personne, à plaire à personne ?

Qu'est ce qui te fait vibrer, indépendamment de tout contexte (et même si ça ne ressemble à rien a priori) ?

 

 2. Tu laisses la peur gagner.

 

Tu ne te fais pas confiance, ni à toi ni aux ressources extraordinaires tapies tout au fond de toi (ta résilience, ton courage, ta force, ta grâce, sans parler de tous tes talents) qui ne demandent qu’à t’assister, te servir sur ton chemin.

Tu renonces avant d’avoir essayé.

Demande-toi ceci : vaut-il mieux rester dans ta peur de changer (et donc éventuellement, d'échouer) ou dans la peur d'être coincé.e dans une vie que tu ne veux pas et rater tes rêves ?

 Quelle peur est la plus acceptable, pour toi ? (parce que, spoiler alert : il y aura toujours de la peur ;-)

 

3. Ton rêve n'est pas assez grand.

 

 

Tu n'es pas excité.e.

Le bonheur, c'est l'excitation, l’enthousiasme, le désir, l’envie, la passion est ce qui te permettra d’essuyer les revers, les échecs…

On revient au cas  n°1 :

Quel est ton vrai rêve ? Que ferais-tu pour l’atteindre ?
Pourquoi t’empêcherais-tu de le vivre ? (Et quand penses-tu avoir une chance de le faire, à part dans le temps qui t’es imparti ?).

 

4. Tu ne veux pas vraiment ce que tu crois vouloir.

 

Tu donnes le change pour rassurer ton entourage ou te conformer à ce que tu crois que tu « devrais » faire.

Si tu ne veux pas changer, accepte-le. Assume-le ! Une bonne fois pour toutes <3

 

5. Tu retires un bénéfice de ton problème.

 

Ce bénéfice à ne pas changer est plus important que l'avantage que tu perçois du changement. Ça te donne une excuse et quelque chose à dire. Ça te permet de te cacher.

Là, il te faut être 100% honnête avec toi-même : quel est ton avantage à ne pas changer ? Qu'est-ce qui "t'arrange" dans cette situation qui te mine ?

C'est familier, vaguement rassurant ?

C'est du connu et du coup, tu as moins peur ?

Si tu restes ainsi, tu ne fera d'ombre à personne ?

...

 

 6. Tu penses que ton problème, c’est toi.

 

 

Ton problème est devenu une partie de ton identité et tu as peur de ce que tu deviendras si tu laisses aller ce problème.

Qui serais-tu alors ? Vois l’ensemble de l’image : ne serait-ce pas mieux, ne serais-tu pas mieux, au fond ?

Qui as-tu envie de devenir ?

 

C’est un début !

 

Où en es-tu dans ton cycle de transformation ?

  • Es-tu coincé.e dans ta zone de confort comme dans une prison dorée ?
  • As-tu conscience que tu as besoin de faire certaines choses différemment ?
  • Te sens-tu prêt à prendre la responsabilité de ta vie et faire le saut de la foi ?
  • Peux-tu accepter que plus tu te dirigeras vers les changements que tu veux, plus ta peur et ta résistance deviendront fortes. Mais que cela ne sera que temporaire ? Et que la peur finira par refluer si tu tiens bon ?
  • Es-tu à un point où tu n’accepteras rien de moins que ce que tu veux vraiment ?

 

Tout ce dont tu as besoin, c’est de faire un CHOIX : continuer ta vie telle que tu la vis actuellement, en laissant le monde extérieur et ton passé dicter ce que tu dois ressentir et faire, ou créer ta vie pour y faire apparaître, en son temps, tout ce dont tu as vraiment besoin.

⠀⠀⠀⠀⠀

Force et amour,

Audrey

 

Tu veux avoir une clarté absolue sur tes talents innés et tes compétences ?

Tu veux te débarrasser une bonne fois pour toutes de ce qui te bloque à l'intérieur ? 

Envoie ta demande pour un APPEL DIAGNOSTIC GRATUIT à [email protected] et je reviens vers toi très vite !

Close

50% Complete

Reste connectée

Tu recevras des ressources gratuites et des news. Tes données sont protégées et tu peux te désinscrire à tout moment ;-)