Arrête de te plaindre (ça te rend déprimé et impopulaire) et fais ça à la place…

prends soin de toi Sep 09, 2020

Des recherches ont montré que les gens se plaignent 15 à 30 fois par jour en moyenne.

Demande à une personne lambda si se plaindre est une bonne ou une mauvaise chose et il est très probable que tu entendras : « Se plaindre ? ça craint ! «. C’est une idée assez facilement admise par tout le monde, tu es d’accord ? Pourtant nous répétons ce rituel, encore et encore, chaque jour.

Il se trouve que Personne Lambda a raison : se plaindre, ce n’est pas vraiment la solution pour aller mieux. Ça va te rendre les choses beaucoup plus difficiles, immédiatement et à moyen terme. Je vais t’expliquer pourquoi.

Et surtout comment arrêter.

 

Qu'est ce que ça te fait de te plaindre ?

 

  • ça te plonge dans un cercle vicieux de négativité

Comme pour toute tâche que nous demandons à notre esprit de répéter encore et encore, il ne faut pas longtemps à ton cerveau pour capter le schéma et développer une route neuronale « Plainte ».

Donc se plaindre constamment recâble ton cerveau de manière à ce qu'il soit de plus en plus facile et naturel de se plaindre. C’est plus facile, donc tu te plains plus, donc tu renforces les voies neuronales, donc tu te plains plus, etc.

Il s'agit d'un cercle vicieux qui peut rapidement échapper à tout contrôle et te laisser avec une vision négative de la vie qu'il peut être très difficile de faire bouger.

 

  • ça amène ton stress à des niveaux dangereux pour toi

Lorsque tu te plains, tu revis essentiellement ce qui t’a contrarié et ton corps se met automatiquement à libérer l'hormone du stress, le cortisol. Bénéfique dans les situations où tu dois te battre ou t’enfuir, elle n’a pas du tout vocation à inonder tes circuits de façon régulière.

Le cortisol peut provoquer de l'hypertension, un taux de cholestérol élevé, du diabète, un surpoids, une fatigue chronique…bref, tu n’en veux pas inutilement dans ton système.

 

  • ça abîme tes relations.

Si tu es bouleversé ou stressé, cela peut temporairement te faire du bien de te plaindre auprès des autres. Mais si tu ne fais que te défouler, au lieu d'expliquer pourquoi tu es contrarié, cela peut entraîner plein de problèmes avec tes proches. Ils veulent certainement t’offrir leur soutien, mais peuvent se sentir épuisés et repoussés par des plaintes chroniques.

  

  • ça te bloque

Si te plaindre peut donner l'impression d'améliorer ta situation, en fait c’est tout le contraire : ça te maintient dans un espace où tu ne peux voir que le mauvais côté des choses et pas l’ombre d’une solution. Tu cultives l’impuissance et la négativité et tu n’avances pas d’un centimètre.

 

Comment faire pour arrêter définitivement de se plaindre, alors ?

Se plaindre, c’est la combinaison redoutable de 2 facteurs :

  • Un ressenti émotionnel : tu es déçu, tu éprouves un sentiment d’injustice, de colère, de tristesse, etc.
  • Une habitude : ton cerveau a emprunté tellement de fois le chemin « tiens, on va se plaindre » que c’est vraiment très facile pour lui d’y revenir, cela lui demande beaucoup moins d’efforts que de produire une réaction différente (car oui, notre cerveau est une immense feignasse^^).

 

Pour arrêter, il faut s’occuper des deux.

 

Vivre son émotion 

Attention, toutes les techniques du monde ne fonctionneront pas si tu ne permets pas à tes émotions de circuler en tout premier lieu. C’est la base, car c’est ton corps qui s’exprime. Les refouler lui est extrêmement préjudiciable (et peut littéralement te rendre malade si tu le fais suffisamment longtemps).

  • Écris dans ton journal. Tous mes clients ont leur « carnet-poubelle » dans lequel déposer toutes les pensées parasites, y compris les complaintes ; cela permet de laisser l’émotionnel couler et de vider la tête de ce qui l’encombre.
  • Exprime-toi : pleure comme une fontaine, crie dans un coussin, laisse les larmes et le stress s’écouler de toi naturellement, sans ajouter une couche de discours mental du type « rhoo, ben voilà, chuis bonne qu’à pleurer en plus ». Pleure, c’est tout.

 

Traiter l’habitude 

Tu dois aborder « arrêter de te plaindre « comme un changement d'habitude, au même titre que « arrêter les cookies « ou « atteindre la télécommande pour couper Netflix ».

  • Bouge ton corps. Dès que tu sens l’envie de te plaindre arriver, court-circuite ton esprit en sautant sur place ou en piquant un sprint. Une activité physique te fait immédiatement changer de perspective.
  • Dis « Bien », chaque fois que tu es confronté à la difficulté. Voici une méthode très simple transmise par Jocko Willink dans son livre « Discipline equals freedom » :

Exemples :

Des problèmes inattendus ? Bien. Nous avons l'occasion de trouver une solution.

Tu t'es fait battre ? Bien. On a appris.

Tu n’as pas eu cette promotion ? Bien. Plus de temps pour s'améliorer et mieux cibler ce qu’on veut faire.

La mission a été annulée ? Bien. Nous pouvons nous concentrer sur une autre.

Tu as compris le principe : penser « Bien » devant l’obstacle, nous oblige à déceler immédiatement le positif dans la situation. Il n’est pas ici question de pratiquer une forme de pensée positive complètement naïve, de fermer les yeux et de croiser les doigts très fort en attendant que l’obstacle disparaisse.

Il s’agit juste de démontrer que s’attarder sur le problème n’est pas plus efficace. Et ne le résout en rien.

Accepter la réalité et se concentrer sur la solution, oui.

 

Ne dépense pas ton énergie inutilement en te plaignant et en te mettant dans tous tes états. Respire, accueille les émotions qui viennent, reconnais-les et laisse-les aller. Puis réfléchis à une solution.

Comme pour tout changement, cela demande de la pratique.

Commence à pratiquer dès aujourd’hui.

 

Force et amour,

 

Audrey

Tu veux avoir une clarté absolue sur tes talents innés et tes compétences ?

Tu veux te débarrasser une bonne fois pour toutes de ce qui te bloque à l'intérieur ? 

Envoie ta demande pour un APPEL DIAGNOSTIC GRATUIT à [email protected] et je reviens vers toi très vite !

Close

50% Complete

Reste connectée

Tu recevras des ressources gratuites et des news. Tes données sont protégées et tu peux te désinscrire à tout moment ;-)